Humidité logement : causes et traitements

Une humidité excessive dans les logements peut avoir des conséquences néfastes sur la santé des occupants, ainsi que sur la structure du bâtiment. Il est donc essentiel de comprendre les causes de ce problème et d’adopter les traitements adaptés pour y remédier. Cet article vous propose d’explorer en profondeur les différentes sources d’humidité dans les logements et de découvrir les techniques efficaces pour lutter contre ce fléau.

Les causes de l’humidité dans les logements

L’humidité dans un logement peut provenir de plusieurs sources, qui se répartissent en deux grandes catégories : les causes externes et les causes internes.

Les causes externes

Ce sont des facteurs extérieurs au logement qui peuvent favoriser l’apparition de problèmes d’humidité :

  • Infiltrations d’eau : elles peuvent être dues à des défauts d’étanchéité au niveau du toit, des murs ou des façades, ou à la présence de fissures ou de joints défectueux. Les infiltrations d’eau favorisent le développement de moisissures et peuvent détériorer les matériaux de construction.
  • Remontées capillaires : elles concernent principalement les habitations construites sur un sol humide ou mal drainé. L’eau contenue dans le sol remonte par capillarité dans les murs, provoquant des dégradations, des taches d’humidité et la formation de salpêtre.
  • Influence du climat : une région à forte pluviométrie, comme le nord de la France ou certaines zones montagneuses, peut favoriser l’apparition de problèmes d’humidité dans les logements.
A lire aussi  Rénover votre maison à un prix abordable

Les causes internes

Elles sont liées aux activités des occupants et aux équipements du logement :

  • Condensation : elle résulte de la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du logement. La vapeur d’eau contenue dans l’air ambiant se condense sur les surfaces froides (murs, vitres), créant un environnement propice au développement des moisissures et aux problèmes respiratoires chez les occupants.
  • Défauts de ventilation : un logement mal ventilé peut entraîner une accumulation d’humidité et favoriser la prolifération des moisissures. Il est important d’aérer régulièrement les pièces, notamment celles où se dégage le plus de vapeur d’eau (cuisine, salle de bains).
  • Fuites d’eau : une fuite au niveau des canalisations ou des équipements sanitaires peut générer un surplus d’humidité et causer des dommages à la structure du bâtiment et à la santé des occupants.

Traitements pour lutter contre l’humidité

Pour résoudre un problème d’humidité dans un logement, il est essentiel d’identifier la cause de ce phénomène et d’adopter les traitements appropriés. Voici quelques solutions :

Traiter les infiltrations d’eau

Pour lutter contre les infiltrations, il convient de vérifier l’étanchéité du toit, des murs et des façades et de procéder aux réparations nécessaires. Il est également important de veiller à l’état des joints et des fissures, qui peuvent être à l’origine de fuites.

Lutter contre les remontées capillaires

Plusieurs techniques permettent de traiter les remontées capillaires : injection de résine hydrofuge dans les murs, création d’une barrière étanche (cuvelage), mise en place d’un drainage ou installation d’une ventilation mécanique par insufflation (VMI). Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour déterminer la méthode la plus adaptée à votre situation.

A lire aussi  Les erreurs à éviter lors de l'aménagement de sa maison

Améliorer la ventilation

Une bonne ventilation est essentielle pour éviter la condensation et maintenir un taux d’humidité optimal dans le logement. Pensez à aérer régulièrement les pièces, surtout celles où se dégage le plus de vapeur d’eau (cuisine, salle de bains). L’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) peut également être une solution efficace pour renouveler l’air intérieur.

Réparer les fuites d’eau

Il est important de détecter rapidement toute fuite d’eau au niveau des canalisations ou des équipements sanitaires et de procéder aux réparations nécessaires. Un entretien régulier de ces installations permet de prévenir les risques de fuites.

Adopter des gestes simples

Enfin, certains gestes simples peuvent contribuer à réduire l’humidité dans un logement : éviter de sécher le linge à l’intérieur, utiliser une hotte aspirante lors de la cuisson, limiter le temps passé sous la douche, etc.

En prenant en compte les causes et les traitements adaptés pour lutter contre l’humidité dans un logement, vous contribuerez à améliorer la qualité de l’air intérieur et préserverez la santé des occupants et la structure du bâtiment.