Les frais d’achat d’un appartement neuf à Bordeaux : ce qu’il faut savoir

Acquérir un appartement neuf à Bordeaux peut être un excellent investissement, mais il est essentiel de bien comprendre les frais associés à cet achat. Dans cet article, nous vous présentons en détail les différents coûts à prévoir, afin de vous aider à mieux anticiper les dépenses liées à cette acquisition.

Frais de notaire et droits de mutation

Parmi les frais incontournables lors de l’achat d’un appartement neuf, on retrouve les frais de notaire et les droits de mutation. Les frais de notaire correspondent aux honoraires du professionnel qui rédigera l’acte authentique et s’assurera du bon déroulement de la transaction. Les droits de mutation, quant à eux, sont des taxes perçues par le département et la commune lors du changement de propriétaire.

Pour un logement neuf, les frais de notaire représentent généralement entre 2% et 3% du prix d’achat. Ainsi, pour un appartement neuf vendu 200 000 € à Bordeaux, il faudra prévoir entre 4 000 et 6 000 € pour ces frais. Quant aux droits de mutation, ils sont fixés à 0,715% du prix d’achat pour un logement neuf.

Frais bancaires: garantie et assurance emprunteur

Si vous financez votre achat par un prêt immobilier, n’oubliez pas de prendre en compte les frais bancaires associés. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment la garantie demandée par la banque pour sécuriser le prêt, ainsi que les cotisations pour l’assurance emprunteur.

A lire aussi  Le crédit relais: une solution pour financer l'achat d'un bien immobilier avant la vente de l'ancien

La garantie peut être souscrite auprès d’un organisme spécialisé (comme Crédit Logement) ou consiste en une hypothèque sur le bien immobilier. Le coût de cette garantie représente généralement entre 1% et 2% du montant emprunté. Pour ce qui est de l’assurance emprunteur, son coût varie selon votre profil et les garanties souscrites, mais elle représente souvent entre 0,3% et 0,6% du capital emprunté par an.

Taxes et impôts liés à la propriété

Au-delà des frais d’achat proprement dits, il convient également de prendre en compte les taxes et impôts liés à la propriété d’un appartement neuf à Bordeaux. Parmi ceux-ci, citons notamment la taxe foncière, due chaque année par le propriétaire du logement, ainsi que la taxe d’habitation, si le bien est occupé par son propriétaire ou un locataire.

Les montants de ces taxes varient selon la commune et la valeur locative cadastrale du logement. À Bordeaux, la taxe foncière s’élevait en moyenne à 1 211 € en 2020, tandis que la taxe d’habitation atteignait 1 063 € en moyenne. Il est important de noter que ces montants sont susceptibles d’évoluer chaque année, en fonction des décisions des collectivités locales.

Charges de copropriété et frais d’entretien

Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte les charges de copropriété et les frais d’entretien liés à la possession d’un appartement neuf à Bordeaux. Les charges de copropriété regroupent notamment les dépenses pour l’entretien des parties communes, l’assurance de l’immeuble ou encore la rémunération du syndic. Leur montant peut varier considérablement en fonction de la taille et des prestations offertes par la copropriété.

A lire aussi  Achat d'un appartement neuf : les clés pour réussir son investissement

Quant aux frais d’entretien, ils concernent principalement les travaux nécessaires pour maintenir le logement en bon état (peinture, réparations, remplacement d’équipements…). Bien qu’un appartement neuf nécessite généralement moins de travaux qu’un logement ancien, il est recommandé de mettre de côté un budget annuel pour faire face à ces dépenses imprévues.

Ainsi, acquérir un appartement neuf à Bordeaux représente un investissement important, qui implique de bien anticiper les frais associés. En prenant en compte l’ensemble de ces coûts (frais de notaire et droits de mutation, frais bancaires, taxes et impôts fonciers, charges de copropriété et frais d’entretien), vous pourrez mieux appréhender la réalité de votre budget et éviter les mauvaises surprises.