Surface privative d’un bien immobilier à l’achat : Comment la calculer et son importance

La surface privative est un élément essentiel lors de l’achat d’un bien immobilier. Elle permet de déterminer la valeur du bien, de comparer différents biens entre eux et d’établir les charges de copropriété. Dans cet article, nous vous présenterons ce qu’est la surface privative, comment elle se calcule et pourquoi il est important de bien la connaître avant d’acheter un bien immobilier.

Qu’est-ce que la surface privative ?

La surface privative correspond à l’espace réellement occupé par le propriétaire ou l’occupant d’un logement. Elle englobe donc les pièces principales et annexes (cuisine, salle de bains, toilettes) ainsi que les espaces extérieurs privatifs tels que balcon, terrasse ou jardin.
Cette notion est principalement utilisée dans le cadre des copropriétés, où chaque copropriétaire possède une partie privative et une quote-part des parties communes. La surface privative sert alors de base pour répartir les charges communes entre les copropriétaires.

Comment mesurer la surface privative ?

Pour mesurer la surface privative d’un logement, il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • La loi Carrez : Cette loi, datant de 1996, impose aux vendeurs de mentionner précisément la superficie du bien immobilier mis en vente. Elle concerne les logements en copropriété d’une surface supérieure à 8 m². La loi Carrez prend en compte la surface des planchers des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escalier, gaines, embrasures de portes et de fenêtres.
  • Les règles spécifiques aux copropriétés : Les copropriétés disposent souvent de règles particulières pour mesurer la surface privative. Ces règles sont généralement précisées dans le règlement de copropriété. Il est donc important de se référer à ce document avant d’effectuer toute mesure.
  • Le mesurage par un professionnel : Il est recommandé de faire appel à un professionnel (architecte, géomètre-expert) pour réaliser le mesurage de la surface privative. Ce dernier saura prendre en compte les spécificités du logement et respecter les règles en vigueur.
A lire aussi  Gestion locative en ligne : une révolution pour les propriétaires et les locataires

Pourquoi connaître la surface privative avant d’acheter un bien immobilier ?

Il est essentiel de bien connaître la surface privative d’un logement avant de l’acheter pour plusieurs raisons :

  • Evaluer le prix du bien : La surface privative permet d’établir une comparaison entre différents biens immobiliers et ainsi déterminer si leur prix est justifié ou non. Elle sert également de base pour le calcul du prix au mètre carré.
  • Déterminer les charges de copropriété : Dans une copropriété, les charges communes sont réparties entre les copropriétaires en fonction de la surface privative de chaque lot. Connaître cette surface est donc primordial pour évaluer le montant des charges à payer.
  • Prévoir les travaux et aménagements : Une connaissance précise de la surface privative permet d’anticiper les travaux et aménagements à réaliser dans le logement, ainsi que leur coût.
  • Respecter la réglementation : Enfin, la mention de la surface privative est obligatoire dans certaines transactions immobilières (vente ou location). Ne pas respecter cette obligation peut entraîner des sanctions pour le vendeur ou le bailleur.

Quelques conseils pratiques

Pour bien prendre en compte la surface privative lors de l’achat d’un bien immobilier, voici quelques conseils :

  • Vérifiez que la mention de la surface privative figure bien dans l’annonce immobilière et les documents contractuels (promesse de vente, acte authentique).
  • Faites appel à un professionnel pour réaliser le mesurage si vous avez des doutes sur la surface annoncée ou si vous souhaitez effectuer des travaux modifiant cette surface.
  • Renseignez-vous sur les règles spécifiques à votre copropriété concernant la mesure de la surface privative. Consultez notamment le règlement de copropriété et échangez avec le syndic ou d’autres copropriétaires.
A lire aussi  MaPrimeRénov': tout savoir sur cette aide financière pour la rénovation énergétique

Maintenant que vous savez tout sur la surface privative d’un bien immobilier à l’achat, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans votre projet immobilier en connaissance de cause. N’oubliez pas que cette donnée est essentielle pour évaluer correctement la valeur du bien, les charges de copropriété et les travaux à prévoir. Ainsi, vous pourrez investir sereinement dans un logement qui répond à vos attentes et à votre budget.